100% I...

Une simple curiosité de la vie a rendu la création de ce vin possible, à partir d’un vignoble de pieds francs pré-phylloxériques planté en 1847. Lorsque j’ai solicité le quota de cette parcelle pour rentrer les raisins dans le chai, le bureau de contrôle m’a dit que la vigne n’était pas enregistrée et que je ne peux rien faire avec ces raisins cette année-là, mais que je peux émettre une demande pour l’année suivante. Donc, j’ai pensé de ne pas enregistrer cette parcelle et de mettre les raisins en cave durant la nuit, comme s’ils avaient été volés… Cette illégalité m’a fait imaginer un vin avec sa propre identité où aucun soutirage n’aurait lieu, aucunes pompes ne seraient jamais utilisées, uniquement l’aide de la gravité, de là sa forte teneur en CO2 . Le moût est ensuite transféré en barriques de 4/5 ans d’âge. Il y passera entre 10-11 mois à s’affiner pour atteindre le plein potentiel du cépage et du terroir où les vignes sont enracinées.

En l’absence de SO2, le CO2 protège le vin contre l’oxydation, d’où son caractère frizzante. Le nom était déjà enregistré par une société allemande et ce qui fait en sorte que ce jeu quasi illégal est joué jusqu’à la fin. 

Finalement, la dernière curiosité est, qu’à la suite de la présentation de ce nom, cette société allemande appris que j’avais ce vin, une seule barrique, soit environ 265 bot./an et ils ont commencé à importer quelque uns de mes vins en Allemagne!

Vous savez, tout cela est le résultat d’une viticulture et d’une élaboration en BIOSYNERGIE. 

error: Content is protected !!